Histoire

Archive 1.jpg
Blasoncolbert001.jpg
Archive 2.jpg


LE BLASON 

Les armoiries de Croissy-Beaubourg sont celles de la famille COLBERT, qui résida au château de Croissy au cours du XVIIIème siècle. Le blason représente une couleuvre ondoyante en pal d'azur sur écu d'or, il est soutenu par deux licornes et surmonté d'une couronne de marquis. Le village, constitué de deux anciennes paroisses : Beaubourg et Croissy, a été réuni en une seule commune le 1er floréal de l'an XII (20 avril 1804).


CRUSSIACUM 

La ségneurie de Croissy aurait été donnée au XIème siècle par Henry de Croissy à l'Abbaye de Lagny. Durant la guerre de Cent Ans, le château de Croissy est pris et brûlé par les Armagnacs. En 1573, le marquis de Coeuvres, père de Gabrielle d'Estrée - favorite de Henry IV - en est le possesseur.En 1656, la terre est achetée par Joachim Béraud, seigneur de Torcy qui marie sa fille à Charles Colbert, frère aîné du ministre de Louis XIV.Ainsi est créé le marquisat de Croissy et Torcy. En 1764, la terre est vendue au fermier général Antoine François Bouret de Valroche.Après la révolution de 1789, parmi les personnes illustres qui ont vécu dans le château de Croissy, citons la comtesse de Montesquiou (1821), le prince de la Trémoille (1826), puis le comte et la comtesse d'Agout (1833). Marie d'Agout, spirituelle femme de lettres, crée un salon où l'aristocratie et les artistes se rencontrent. Parmi les visiteurs, notons : Ingres, Emile de Girardin, Sainte-Beuve, Maerber, Alfred de VIgny, Eugène Sue et Frantz Liszt.Le château a été dénaturé au XIXème siècle et a subi une destruction quasi complète le 17 août 1944 lorsque les troupes allemandes qui l'occupaient le firent sauter.


BELLUS GERGUS 

Beaubourg, seul village de ce nom en France, avait une chapelle seigneuriale érigée en paroisse au XIIème siècle. Elle avait pour patrons Sainte Marie-Madeleine et Saint Martin et elle était édifiée dans la cour du château. Le château de Beaubourg, construit sur une petite éminence avec fossés à l'entour, était le chef-lieu d'une seigneurie relevant de la baronnie de Montjay. Parmi les principaux possesseurs, citons : Jean et Simon de Beaubourg, Simon des Essarts, Raoul de Longueval, Tissart, officier des gardes françaises ayant magnétisé un arbre du parc du château. Puis l'ancien domaine fut démantelé : en 1846, le château deviendra la propriété de M. de Tupigny de Bouffé. A son décès, sa nièce, la comtesse de Ferrières Sauvebeuf, en héritera, puis le revendra.M. Smadja, directeur du journal Combat, en sera le dernier propriétaire.En 1975, le château en ruines fut démoli pour permettre l'implantation de bureaux. Seules ont été conservées et restaurées les dépendances du château.


En poursuivant votre navigation sur ce Site Internet, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettent le bon fonctionnement de ce site et de ses services.